CHEMIN DE FER

IMG_20190404_084557

On a choisi le Chemin de fer
parce que
les Chemin de paille ou de bois n’allaient pas très loin – le loup les faisait s’envoler en un seul coup de vent
Le Chemin de verre ou de cristal étaient bien sûr trop fragiles et cassants
Le Chemin de croix était trop douloureux, même s’il se révélait thérapeutique
et qu’on y arrivait parfois à des épiphanies

On a regardé à l’étranger, et on y a trouvé
The Yellow brick road
qui mène à des contrées psychédéliques ou traînent des sorciers douteux, et le
Highway qui va de plus en plus vite, et plus individuel que le TGV.
Mais l’empreinte carbone ne satisfaisait pas les normes.
Donc finalement, on a choisi le Chemin de fer :
comme la Tour Eiffel,
fiable, robuste et durable.

*

J’imagine que cette photo, que j’ai reçue de France ce matin, a été prise le 1er avril – ce qui expliquerait la ménagerie dans la calligraphie. Alors c’est vrai, le nom Chemin de fer m’a fait tout drôle. Certains mots imagés que je n’ai plus l’habitude d’utiliser prennent des reflets particuliers.

5 thoughts on “CHEMIN DE FER

  1. Chouette, une bouffée d’oxygène, et de la plus grande pureté encore !
    J’ai lu que l’empreinte carbone, c’est quand les dinosaures marchaient dans les cendres résiduelles des feux de la saint Jean des hommes préhistoriques qui suivront, en laissant leur trace de pas.
    Le chemin est donc préhistoférugineux. L’effet ventilateur est efficace, merci et bravo.

    Liked by 1 person

Leave a Reply to carnetsparesseux Cancel reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s