FRAT BOYS IN DINING HALLS/DANS LES REFECTOIRES…

FRAT BOYS IN DINING HALLS

Don’t get close, you said, warning me
while I wondered, seeing nothing special
about the rows of boys sitting at Pierce dining hall
like rowing teams
regular American boys

To see through your eyes was like a second trip to a foreign country
its secret codes, its stereotypes,
its languages and dialects,
its danger zones and hidden gems, its well-kept secrets
I had to navigate your maps, having scarcely discovered a new country
I had to learn your very specific point of view
Mine was innocent and naïve
Yours was full of discernments of fine threats

You wore frayed jeans, a drug-rug, a small earring on the left ear,
and casual leather boots with undone laces
You made it sound that they were hiding something
Something unholy about those frat boys
Allusions, imprecise – they meet and they drink and they are not us
Their aims are vaguely menacing.

But, will you let me have one word in?
the setting was right for them.
Now the formal dining hall did not belong to us
we were estranged
we belonged to small-scale homey casual settings

Maybe they had a lot to offer
Surely they ate the same things as us
I am naïve, I know

With you I became a local by adoption
I learned to avoid the frat boys
for no reason of my own.

Now we have separated, I am revisiting America
I revisited the frat boys
and found out you were right on that one.

Pierce Dining Hall, Kenyon College

GARÇONS DE FRATERNITES DANS LES REFECTOIRES

Ne t’approche pas, tu m’avertissais
Et je me posais des questions, ne voyant rien de spécial
dans les rangées de garçons alignés aux tables du réfectoire Pierce
Comme des équipes d’aviron
A première vue des garçons américains tout à fait ordinaires

Voir à travers tes yeux était comme un deuxième voyage dans un pays étranger
ses codes secrets, ses stéréotypes,
ses langues et ses dialectes,
ses zones de danger et ses trésors cachés, ses secrets bien gardés
J’ai dû naviguer sur tes cartes, ayant à peine découvert un nouveau pays
J’ai dû apprendre ton point de vue très spécifique
Le mien innocent et naïf
Le tien plein de discernements et de fines menaces

Tu portais un jean effiloché, une petite boucle d’oreille sur la gauche,
des bottes en cuir aux des lacets défaits
Tu m’as fait entendre qu’ils cachaient quelque chose
Quelque chose de pas clair chez ces garçons de fraternité
Allusions, imprécises – ils se rassemblent et ils boivent et ils ne sont pas nous
Leurs objectifs sont vaguement menaçants.

Mais, est-ce que je peux en placer une ?
le cadre était le leur
Maintenant, la salle à manger formelle ne nous appartenait plus
nous étions éloignés
nous appartenions à des lieux plus intimes et à petite échelle
Peut-être qu’ils avaient beaucoup à offrir
Sûrement mangeaient-ils la même chose que nous ?

Je suis naïve, je sais
Avec toi je suis devenu locale par adoption
J’ai appris à éviter les garçons de fraternité
sans aucune raison de ma part.

Maintenant que nous sommes séparés, je revisite l’Amérique
J’ai revisité les garçons de fraternité
et j’ai découvert que je n’avais pas raté grand-chose
Là au moins tu avais raison.

One thought on “FRAT BOYS IN DINING HALLS/DANS LES REFECTOIRES…

Leave a Reply to gibulène Cancel reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s