COUTURE

 

L;annonce

Phase 1      INSPIRATION

Ca vient comme ça – une vision, l’Annonce faite à Mario
« Vous allez faire une petite robe blanche que vous porterez
Cet été sur une peau bronzée, avec des bijoux argentés. »
Le désir couve et grandit comme un embryon
Une robe d’une telle simplicité ne se trouve dans aucun rayon.

Jersey, velours, satin, coton
La fièvre monte – Ivresse du pouvoir !
Transformer une simple toile en robe
Une femme nue en femme habillée
Patron, ciseaux, craie,
Epingles plantées sur une rouge tomate.

 

Realisation

 

Phase 2      REALISATION

Etalés les morceaux de patron
Devant, derrière, sur le plis
Coupe, coupe, hâte à bâtir
Passer de deux à trois dimensions

Aiguilles – Vite, la magie commence !
Fébrilité ! A quoi ça va ressembler !
On enfile, on se pique, mais on ne sait jamais
La pochette avait dit « Facile ».

 

Naufrage

Phase 3      NAUFRAGE

Hélas, hélas – C’est bien trop grand !
Il y a un haut, il y a un bas
Mais le col ne colle pas, les hanches tombent de guingois
Les bords non-finis s’effilochent déjà

Hâtez-vous lentement et sans perdre courage
Vingt-fois sur le métier remettez votre ouvrage !
Polissez-le sans cesse et le repolissez
Ajoutez quelquefois et souvent effacez

Il faudrait plus de temps, plus d’argent, plus d’efforts
Hélas faute de tout ça, j’aime mieux abandonner
La robe délaissée rêve sur le mannequin
Fantôme d’une collection qui ne sortira pas

Amesbury,
le 12 Avril 2020

 

Illustrations : Nicolas-François Gromort, Spécimen des caractères d’affiches, vignettes et fleurons des fonderies et stéréotypie, 1837. Gallica/BnF.

Citation de Boileau, l’Art Poétique

* * *

J’ai conçu ce petit texte décousu pour l’Agenda Ironique d’Avril: https://carnetsparesseux.wordpress.com/2020/04/02/en-avril-decouvre-le-fil-agenda-ironique-davril/

 

 

13 thoughts on “COUTURE

  1. Cette petite robe là, pour l’agenda, suit le fil d’avril mais ne se porte pas.
    Un col qui ne colle pas est un col à qui il faut remonter les bretelles, et un guingois duquel tombent les hanches est un guingois qui n’est pas cousu de fil blanc, ou de fil de la couleur du tissu.
    Cette magnifique effilocherie laisse entrevoir la finition future.
    La petite robe verra la peau de l’embryon le jour de sa naissance.
    Bravo pour cette idée magistrale. C’est vraiment bien amené, bien taillé, bien ajusté, le stylo patron de ta participation est un bon couturier.

    Liked by 1 person

  2. Pingback: Fin-avril, presqu’au bout du fil… (agenda ironique) – Carnets Paresseux

  3. En te lisant, je me suis revue, enfant, debout sur une chaise, à attendre que ma mère, des épingles plein la bouche, prépare l’ourlet de ma petite robe de printemps…
    Souvenirs…
    Bravo pour ton texte !

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s