SEXTINE DES VILLES INVISIBLES

YS

SEXTINE DES VILLES INVISIBLES
Avez-vous visité les villes invisibles ?
Ceux qui ont un billet en font des entrechats
Ils voient de ces cités l’escalier et sa rampe
Les autres sont bien tristes et restent sur les dents.
Mais entre vous et moi les deux sont des dindons
Car l’essentiel est invisible pour les yeux.

J’ai rêvé moi aussi de Dahut voir les yeux –
De l’ile d’Ys engloutie, à jamais invisible
Peut-être de basses-cours où canards et dindons
Autrefois caquetaient et jouaient avec des chats
Avait-elle des miroirs, des bijoux, et des dents
De requin ornées d’or, de rubis et de pampres ?

Du Titanic j’aimerais voir la fameuse rampe
De l’escalier qui mène à la fête des yeux,
Les salles somptueuses où dandys aux belles dents
Dansèrent et rencontrèrent un iceberg invisible.
Je danserais légère sous l’eau des entrechats
Là où les passagers dinèrent de dindon.

Comme les explorateurs ramenèrent le dindon,
De contrées mystérieuses où partout volent et rampent
Des griffons des Phoenix et d’étranges races de chats
Je chargerais mes cales pour vous brûler les yeux
Loin du port mon vaisseau vous serait invisible
Et je serais à bord le seul commandant.

Il y a bien sûr ces iles où des requins sans dents
Nagent et jouent avec vous, doux comme des dindons
Où les pensées des hommes et des femmes visibles
Volent autour de leurs corps et de soleil se trempent
On y aborde en songe pour se rincer les yeux
De ces beautés fugaces comme des entrechats.

Dans cette ile lointaine j’ai vu courir les chats
Dans des rues aux murs blancs au bord de l’océan
L’azur profond du ciel m’est resté dans les yeux
Un jaquemart le soir faisait dingdong dingdong
Pour sortir de ce rêve il fallu que je rampe
Tant me retenait là une corde invisible.

Faites des entrechats, imitez le dindon
Mais rêvez en dedans, sans risquer aucune crampe
Car pour les yeux l’essentiel est invisible.

***

Voici ma contribution a l’Agenda Ironique – dont les consignes sont ici:
https://poesie-de-nature.com/2020/01/04/les-villes-invisibles-agenda-ironique-de-janvier/. J’ai omis un des mots: topinanbaulx, mais je crois que je me suis ratrappée pour les autres. Pour la forme, je me suis amusée à tricoter les mots selon la structure de la Sextine.

16 thoughts on “SEXTINE DES VILLES INVISIBLES

  1. Et la version anglaise ??? Je plaisante bien sûr, je te remercie pour ce texte profond (si je puis me permettre) et pour l’évocation du procédé de la Sextine, que j’ai découvert avec toi ! Grand merci à toi, et comme toujours, peu importe la forme, un plaisir!

    Liked by 1 person

  2. Pingback: Villes invisibles ( participations à l'agenda ironique de janvier) | Poésie de nature

  3. Pingback: Neuf villes invisibles pour l'an neuf … | Poésie de nature

  4. Pingback: Neuf villes invisibles (agenda ironique de janvier) – Carnets Paresseux

Leave a Reply to Sabrina P. Cancel reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s